Evaluation des impacts environnementaux de l’édition virtuelle 2020 des Assises de l’Economie Circulaire

Dans la continuité des travaux de NegaOctet, APL et LCIE Bureau Veritas ont évalués, pour le compte de l'ADEME, les bénéfices environnementaux apportés par une édition numérique de la conférence "Assises de l'économie circulaire".

Cette étude consiste à comparer les impacts environnementaux de l'édition en présentiel de 2017 avec l'édition virtuelle de 2020. L’évaluation a été réalisée selon le référentiel du projet NégaOctet et est basée sur une analyse du cycle de vie.

Pour l'édition présentielle, les transports, l’hébergement dans les hôtels, le service de restauration pendant l’évènement, la documentation (brochures, sac et badges) et le service replay considérant les impacts des équipements de la réalisation, ainsi que les terminaux utilisés par les participants, la transmission, le stockage et le calcul dans un datacenter ont été étudiés.

Pour l'édition virtuelle, les principales caractéristiques de l’édition présentielle ont été repris, à savoir, le transport, la restauration et l’hébergement des personnes présentes (principalement les organisateurs et intervenants), ainsi que le service live reprenant les équipements dus à la réalisation et la retransmission des live des vidéos. Le service replay permettant de revoir l’évènement ultérieurement a lui aussi été étudié.

Les principaux enseignements sont les suivants : la dématérialisation des Assises réduit les impacts environnementaux sur tous les indicateurs à l’exception de l’épuisement des ressources abiotiques - minéraux et métaux ; les transports et le service hôtellerie sont les principales causes des impacts ; l’impact du service replay est très significatif.

Pour réduire encore ces impacts, des actions d’écoconception sont proposées : dématérialisation à 100% de l’évènement et de la documentation, mise à disposition de documentation écoconçue, utilisation d’équipements mutualisés et/ou de seconde main, limitation de la résolution des vidéos à 720p ou encore substitution de contenus vidéo par des podcasts audio.

Vous pouvez télécharger la totalité de l'étude à ce lien.