Evaluation de l’impact environnemental du numérique en France et analyse prospective

La croissance des équipements et services numériques, souvent perçue comme dématérialisée, a également été associée à une augmentation significative des pressions sur l’environnement et les ressources naturelles.

En août 2020, le Ministère de la Transition écologique et le Ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance ont confié à l’ADEME et l’Arcep une mission commune de 18 mois, visant à mesurer l’empreinte environnementale du numérique en France et à identifier des leviers d’actions et des bonnes pratiques pour la réduire.

Les deux organisations ont remis aujourd’hui les deux premiers rapports de leur étude au Gouvernement.

Cette étude invite à :

  • se doter de méthodes d’évaluation partagées des impacts environnementaux du numérique,
  • à se fixer des objectifs de réduction de ces impacts
  • à accroître la sensibilisation des utilisateurs à ces enjeux.

Dans une deuxième phase, cette étude évalue et analyse les impacts environnementaux liés aux équipements et aux infrastructures du numérique afin de comprendre leur magnitude et leurs sources.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de l'arcep ou de l'ADEME

Le LCIE Bureau Veritas vous accompagne

Si vous souhaitez en savoir plus, le LCIE Bureau Veritas anime régulièrement des sessions de formation « ACV : Spécificités du Service Numériques ». La base de données NégaOctet, développée par le LCIE et ses partenaires, est compatible avec les exigences de l’ADEME et permettent de mettre en application différents PCRs adaptés.

Février 2022