Stratégie climat : Zéro net d’ici 2050

Le nombre de pays qui s'engagent à atteindre des émissions nettes nulles au cours des prochaines décennies continue d'augmenter. Mais les engagements pris par les gouvernements à ce jour - même s'ils sont pleinement atteints - sont bien en deçà de ce qui est nécessaire pour ramener les émissions mondiales de dioxyde de carbone liées à l'énergie à zéro net d'ici 2050 et donner au monde une chance égale de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 ° C.

Afin d’aider les gouvernements à définir une transition énergétique durable, l'Agence internationale de l'énergie (IEA) vient de publier un rapport sur la manière de passer à un système énergétique net zéro d'ici 2050.

S'appuyant sur les outils et l'expertise de l'IEA en matière de modélisation énergétique, la feuille de route définit plus de 400 jalons pour guider le parcours mondial vers le zéro net d'ici 2050. Ceux-ci incluent, à partir d'aujourd'hui, aucun investissement dans de nouveaux projets d'approvisionnement en combustibles fossiles, et aucun autre investissement pour de nouvelles centrales au charbon. D'ici 2035, il n'y aura aucune vente de nouvelles voitures particulières à moteur à combustion interne, et d'ici 2040, le secteur mondial de l'électricité aura déjà atteint zéro émission nette.

Ce rapport spécial est la première étude complète au monde sur la manière de passer à un système énergétique net zéro d'ici 2050 tout en garantissant un approvisionnement énergétique stable et abordable, en offrant un accès universel à l'énergie et en permettant une croissance économique robuste. Il définit une voie rentable et économiquement productive, résultant en une économie énergétique propre, dynamique et résiliente dominée par les énergies renouvelables comme l'énergie solaire et éolienne au lieu des combustibles fossiles. Le rapport examine également les principales incertitudes, telles que les rôles de la bioénergie, de la capture du carbone et des changements de comportement pour atteindre le zéro net.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site de l’IEA.